Chaque année, 50 000 personnes meurent d’un arrêt cardiaque. Et près de 80% des décès se déroulent dans les espaces publics ou dans les lieux de travail.

Pourtant, ce chiffre pourrait être réduit si ces endroits étaient équipés de défibrillateurs. En effet, ces appareils destinés à prévenir une mort subite ne sont plus réservés à l’usage des hôpitaux.

Le défibrillateur : un appareil indispensable pour sauver des vies

En France, les arrêts cardiaques représentent près de 20% des causes de décès. Cela peut se produire n’importe où. Un arrêt du cœur est dû à un mauvais fonctionnement mécanique du ventricule gauche ou droit. Celui-ci ne parvient plus à assurer sa fonction de pompe permettant de propulser le sang. C’est ce qu’on appelle la fibrillation.

La défibrillation consiste à déclencher rapidement un électrochoc afin de rétablir le rythme cardiaque. Cela peut être réalisé par n’importe qui sans que l’on dispose d’une connaissance médicale. Il faut cependant qu’un défibrillateur soit mis à disposition et accessible facilement. Ainsi, tous les établissements privés ou publics ont intérêt à investir dans ce matériel pour pouvoir intervenir sur une arythmie cardiaque.

Certes, l’installation de cet appareil n’est pas exigée par la loi dans certains lieux, comme les sièges d’entreprises. Toutefois, le code de travail stipule que « les lieux de travail doivent être équipés d’un matériel de premiers secours adapté à la nature des risques et facilement accessible ».

S’équiper d'un défibrillateur : un geste simple qui peut sauver des vies

Les conseils pour choisir un défibrillateur

Installer un défibrillateur est un geste simple qui permet de sauver des vies par la stimulation anti-tachycardie ou le déclenchement d’une décharge électrique. Il faut cependant choisir un appareil qui peut être utilisé par tous. Et pour faire simple, il est possible de commander un défibrillateur facilement en ligne sur les boutiques spécialisées dans la commercialisation des cet outil, à l’exemple de  https://4minutespour1vie.com/.

Pour cela, le défibrillateur automatisé externe (DAE) est le plus adapté. La présence de ce type d’instruments est surtout conseillée dans les lieux très fréquentés ou dans les zones éloignées des centres hospitaliers.

Le défibrillateur automatique est facile d’utilisation. Il s’allume avec un seul bouton. Par la suite, il guide le sauveteur dans chaque étape de réanimation grâce à des indications vocales. Une fois enclenché, le matériel évalue automatiquement le rythme cardiaque de la personne. Il ne recommandera le choc thérapeutique qu’en cas de fibrillation. Cette opération permettra éventuellement de réanimer la victime si elle est réalisée rapidement. Si la situation n’est pas encore critique, l’utilisateur sera invité à assister l’individu d’une autre manière. Pour se doter de ce type d’équipements, il est vivement conseillé de faire appel à des distributeurs agréés.