Le prothésiste dentaire est spécialisé dans la fabrication et la réparation de prothèses dentaires. C’est un métier passionnant, mais qui nécessite plusieurs années de formations. Comment devenir prothésiste dentaire ? Vous trouverez ici toutes les informations relatives à cette profession.

Les missions du prothésiste dentaire

Qu’il soit salarié dans un laboratoire, dans un cabinet dentaire ou à son compte, le quotidien du prothésiste dentaire consiste à créer des prothèses et des orthèses. Les premières sont des implants réalisés dans le but de remplacer des dents manquantes. Quant aux orthèses, ce sont des structures qui visent à faciliter le fonctionnement de l’ensemble bucco-nasal. Sachez d’ailleurs qu’il existe des orthèses dentaires qui atténuent les ronflements.

Le métier de prothésiste dentaire exige une grande adresse manuelle, de la précision, mais également du matériel professionnel comme les turbines, le bac à ultrason, des fraises ainsi que diverses fournitures dentaires. Afin de répondre à la demande, les sites en ligne spécialisés tels que https://dental-drill.com proposent des fournitures et du matériel dentaire en ligne. La plateforme compte d’ailleurs plus de 270 références parmi lesquelles on retrouve notamment des brosses de polissage, des polissoirs en silicone, des fraises en carbure de tungstène, des mandrins inoxydables…

Devenir prothésiste dentaire : missions, qualités, formations

Poser des prothèses dentaires : les qualités requises

Il s’agit d’une profession manuelle, le prothésiste doit donc faire preuve d’adresse et de minutie. Son objectif vise en effet à réaliser des prothèses et des orthèses parfaitement adaptées à la morphologie des patients. Cette dextérité au niveau des mains ne s’acquiert qu’après plusieurs années de pratique et en se basant sur des connaissances en chimie et en biologie.

Le prothésiste dentaire dispose aussi d’un savoir-faire nécessaire en matière de métallurgie et en informatique. Outre les capacités techniques, ce professionnel doit développer un grand sens de l’observation et le souci du détail. Il ne doit pas lésiner sur l’aspect esthétique des prothèses qui visent à améliorer l’apparence des clients. C’est un métier qui nécessite diverses manipulations. Le prothésiste dentaire est donc tenu de respecter les règles d’hygiène en vigueur.

Les formations professionnelles indispensables

Pour aspirer au métier de prothésiste dentaire, il faut être titulaire d’un Bac pro prothèse dentaire. Une fois ce diplôme en poche, vous pouvez poursuivre avec une formation en vue d’obtenir le BTS prothésiste dentaire et plus tard la licence professionnelle.

Autrement, les titulaires du Bac pro prothésiste dentaire peuvent poursuivre avec une formation d’une année en vue de l’obtention du BTM ou Brevet Technique des Métiers. Pour les titulaires d’un Bac général, la formation durera plus longtemps, soit 3 ans.

À ce stade, vous pouvez déjà exercer en tant que prothésiste dentaire, mais ceux qui souhaitent approfondir davantage leurs connaissances peuvent toujours poursuivre leurs études dans le but d’obtenir le BTMS ou le Brevet Technique des Métiers Supérieur.

Après le diplôme, le professionnel peut accéder à divers postes et peut notamment exercer en qualité de chef de laboratoire. À titre de référence, le salaire d’un prothésiste dentaire débutant est de 1 725 euros bruts par mois tandis que le salaire moyen d’un non-cadre est de 2 233 euros par mois.

aria santé tarif dentaire

qualité requise devenir prothesite dentaire