A l’heure où les besoins des seniors viennent à évoluer et où ceux-ci nécessitent un environnement médicalisé, la principale préconisation reste l’Ehpad. Pourtant en France, il existe d’autres alternatives permettant de ne pas trop déraciner vos proches. L’ accueil familial pour personnes âgées est l’une d’entre elles. Mais de quoi parle-t-on exactement ?

Un accueil “humain”, à domicile

Comprendre le concept de famille d’accueil pour personnes âgées

Le concept de la famille d’accueil pour personnes âgées se répand un peu partout en France. Il se base surtout sur des valeurs telles que l’entraide, la générosité et l’acceptation de l’autre. Une famille d’accueil, ce sont tout simplement des particuliers qui font le pas d’accueillir à leur domicile une personne en perte de motricité. Selon les besoins de chacun, cet accueil peut être temporaire ou bien indéterminé. Dans ce cadre, la personne âgée est pleinement intégrée dans les activités quotidiennes de la famille telle qu’un membre supplémentaire.

La famille d’accueil est une famille comme les autres, si ce n’est qu’elle est agréée par le conseil départemental. Celui-ci se charge de déterminer si l’environnement est propice à l’accueil d’une personne âgée et si oui, le nombre de personnes pouvant être accueillies dans un même foyer (jusqu’à 3 personnes). Au quotidien, les membres de la famille se chargent quant à eux de coordonner les soins de la personne et les intervenants extérieurs.

Cependant, la plupart des accueillis n’ont pas forcément besoin d’une médicalisation constante. Ce qui fait vraiment la différence dans ce contexte, c’est la dimension humaine d’une famille d’accueil pour personnes âgées. Cet environnement favorise les stimuli extérieurs et la participation volontaire de l’accueilli(e), qui se sent davantage prise en considération.

Un coût plus abordable qu’en Ehpad

Le coût d’une maison de retraite médicalisée (Ehpad) est souvent prohibitif pour les malades et leurs familles. Heureusement, l’avantage en famille d’accueil, c’est son coût : jusqu’à 2 ou 3 fois inférieur qu’en maison de retraite médicalisée ! Le reste à charge est de seulement 1 078 € par mois en moyenne, déduction faite des aides dont le malade bénéficie. Ces dernières sont d’ailleurs inchangées que vous optiez pour un Ehpad ou une famille d’accueil (APA, ASH…).

Ce coût dépend bien évidemment du temps d’accueil et des divers frais occasionnés. Il s’agit toutefois d’une solution bien moins coûteuse que les modes de placement traditionnels et qu’il est important de considérer.

Alors, pourquoi ne pas vous-même devenir accueillant familial ou envisager cette option pour l’un de vos proches ?